[Littérature start-up, Ecosystème, Rachel Vanier] Voyage fougueux au pays des licornes

Lors du Blend Web Mix, j’ai eu la chance de rencontrer Rachel Vanier, directrice communication du plus grand campus de start-up au monde, Station F. Dans son nouveau roman Écosystème, l’auteure nous fait voyager au cœur du périple de la création de start-up. Ayant moi-même une expérience dans le monde des jeunes pousses, j’ai été bluffée, parfois même (très) amusée, de voir à quel point cet ouvrage décrivait avec précision les étapes imparables de ce type de projets.  Si vous êtes un adepte de la culture start-up, je ne peux que vous conseiller cette lecture à la fois instructive, touchante, amusante, parfois un chouïa décalée. En voici donc mon retour. 

Start-up life : le quotidien rythmé d’un projet à croissance exponentielle

Première page, première citation :

« Etre entrepreneur peut paraître sexy…pour ceux qui ne s’y sont jamais risqué ».

A partir de ce moment, Rachel Vanier nous emporte dans un tourbillon de péripéties plutôt réalistes. Le ton comico-dramatique nous plonge dans un univers rempli d’ascenseurs émotionnels dans lequel grandes victoires et crises existentielles peuvent se côtoyer dans la même journée. Un environnement où il faut savoir défendre une idée novatrice et sexy, tout en se trouvant à des kilomètres du seuil de rentabilité. Une aventure où l’adaptabilité au jour le jour peut faire varier le discours de la marque. Un écosystème où la personnalité et le réseau peuvent compter parfois plus que les chiffres. Une odyssée dans laquelle – sous couvert de l’appellation start-up – on attendra de votre business model l’hypercroissance des géants ; ceux-ci mêmes qui ont bravé les montagnes d’exigences des capital-risqueurs.
Des meetups aux rencontres investisseurs, en passant par les concours de pitch, l’auteure décrit avec brio les coulisses d’un modèle économique scalable.

Entreprendre pour mettre en valeur ses idéaux

L’histoire montre l’évolution d’une héroïne qui – après être sortie diplômée d’une grande école de commerce – fait le choix de se détourner d’un destin préconçu. Une décision qui lui permettra de se dépasser tout en suivant ses propres idéaux. Une aventure qui lui offrira la possibilité de se donner à elle-même la reconnaissance qu’elle n’aura pu obtenir de personne d’autre. Ce choix, elle le fait avec conviction tout en acceptant les concessions que cela entraîne en termes d’équilibre de vie, de confort et de salaire.

L’entrepreneuriat chez les femmes

Écosystème nous amène également à réfléchir sur l’entrepreneuriat au féminin. Au travers de Marianne, l’auteure lève le voile sur les préjugés dont peuvent quelquefois être victimes les femmes qui se lancent dans la création d’entreprise. Elle décrit cet environnement encore très masculin qui pousse parfois les entrepreneuses à camoufler leur féminité afin de paraître plus crédibles. Rachel Vanier nous offre finalement un contre-exemple démontrant que vie de femme et entrepreneuriat ne sont pas incompatibles, à conditions de respecter quelques règles clé.

Une aventure humaine merveilleusement enrichissante

Alors voilà, faire décoller une start-up c’est compliqué et ça demande un travail acharné de tous les instants. Mais finalement, est-ce que ça ne serait pas ça la véritable liberté dans le travail ? Faire partie d’une équipe, d’un projet commun. Avoir réellement sa place et pouvoir se greffer à la réussite de l’entreprise. Est-ce que ça ne peut pas être ça, en définitive, le plaisir de travailler ? Se tenir loin de la routine, avoir des projets au jour le jour et s’adapter : n’est-ce pas un moyen efficace d’être stimulé ? Mais surtout apprendre à travailler avec des personnes aux caractères variés et aux compétences différentes. S’imprégner de leur expérience comme si vous ne formiez qu’un et se former toujours plus ; car au final, c’est bien la réussite personnelle de chacun qui fera la réussite globale de demain.

Pour finir sur mon expérience, je tiens à dire que travailler en start-up est avant tout une aventure humaine merveilleusement enrichissante. Selon les objectifs et les caractères, cela ne correspondra pas à tout le monde. Il faut bien comprendre les enjeux, les avantages et les concessions qui y sont associés. Mais si vous êtes joueurs et motivés et si cela vous attire, vous pouvez tester cette aventure plus que formatrice ! Qui sait, peut-être ferez-vous partie des licornes qui changeront le monde de demain !

Rachel Vanier - Ecosystème - Blend Web Mix

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s