Préparation mentale : 7 clés pour être en pleine capacité malgré les enjeux et la pression

Préparation mentale chez les sportifs de haut niveau - Jen-Marc Sabatier - coach mental sportDimanche 17 décembre 2017, l’équipe de France féminine de handball remporte la finale du championnat du monde. Joué contre la Norvège, ce dernier match était loin de la prédestinée gagnante. Pourtant, les joueuses ont su faire preuve d’une détermination hors du commun qui les a menées à la victoire. Suite à ce match, j’ai eu la chance d’interviewer Jean-Marc Sabatier, coach mental pour sportifs de haut niveau – afin d’en savoir plus sur la préparation mentale dans le domaine du sport mais également son importance au quotidien.

« Le travail mental est central dans la recherche d’optimisation du potentiel, la recherche d’amélioration permanente et d’atteinte d’objectifs ».
Jean-Marc Sabatier

En tant que préparateur mental, quels conseils donnez-vous aux sportifs qui souhaitent optimiser leurs performances ?

On met beaucoup de choses sous le mot « mental ». Selon les commentateurs ou champions, « Tout est dans la tête ». Pour moi, avoir un mental fort c’est être en pleine capacité malgré les enjeux et la pression. La force mentale exclue donc toutes les fois on a l’impression de s’être sabordé, d’avoir perdu d’avance.

Au fil du temps, j’ai identifié des notions qui nous permettent d’accéder à notre plein potentiel sur demande (méthode A.C.C.E.D.E.R). Cela fonctionne comme des verrous qui, tous ouverts, permettent l’accès à sa « meilleure performance possible » :

  • Verrou n°1 : l’Acceptation qui inclut la notion de « jouer détaché ou libéré de l’enjeu ». Cela englobe la capacité à jouer malgré la pression ou les peurs, l’environnement ou les aléas. C’est également savoir gérer les succès et les défaites, les périodes de blessure.
  • Verrou n°2 : la Concentration. Elle définit la capacité à rester « ici et maintenant », incluant la connaissance de soi, les routines, l’identification des ses perturbateurs internes ou externes et de savoir se reconcentrer sur demande.
  • Verrou n°3 : garder une Confiance indépendamment du résultat.
  • Verrou n°4 : la gestion de l’Environnement (parents, entraîneurs, public, presse) et la capacité à trouver les bons partenaires.
  • Verrou n°5 : La Détermination qui englobe garder sa motivation et son envie et fixer les étapes inhérentes à la réalisation d’un objectif ambitieux. C’est aussi savoir gérer les aléas et avoir envie de progresser en permanence.
  • Verrou n°6 : la gestion des Emotions, se connaître et développer une intelligence émotionnelle au cœur de la performance (avant – pendant- après) la compétition.
  • Verrou n°7 : endosser la Responsabilité et développer de nouvelles ressources, apprendre de nouveaux comportements.

Toutes ces notions sont liées. Lorsque le stress prend le dessus – à cause d’un événement mal géré, de la peur par anticipation, de l’impression qu’on y arrivera pas – le geste est impossible. Une simple émotion peut modifier tout l’équilibre.

Bonne nouvelle : quand vous réglez un problème sur une notion, cela rejaillit sur une autre. Plus on travaille, plus on fixe des habitudes d’état d’esprit et de comportement. Nous disposons tous d’une sorte de « capital mental ». Soit on le développe soit on le bloque. Soit on arrive à s’auto-réguler soit on a besoin d’une aide extérieure.

Citation Jean-Marc Sabatier - Coach mental pour sportifs de haut niveau

Peut-on “programmer” son mental pour atteindre ses objectifs ?

Créer des automatismes mentaux demande – à l’instar du physique – de la répétition et de l’ajustement. Une personne qui a, par exemple, intégré une (mauvaise) injonction parentale du type « tu es nul » doit être rééduqué avec le logiciel « bienveillance ». Ceci se traduit par une petite voie intérieure « tu peux y arriver » c’est bien, continue ».

Si vous ne travaillez pas à réduire votre champs d’attention et à identifier vos perturbateurs internes (pensées parasites, règles rigides, adaptation faible, manque d’acceptation) ou externes (faire avec le contexte, gérer et créer un environnement aidant), saurez-vous naturellement être au top de vos capacités durant tout un tournoi ? Quand la pression est à son maximum, saurez-vous rester centré sur votre geste ? Il faut travailler sur tous ces points.

A quel moment doit-on commencer à travailler son mental ?

Trop de champions nous contactent encore seulement quand ils sont au bord du gouffre. C’est l’erreur ! Il faut commencer tôt pour pouvoir faire un travail de fond dès le plus jeune âge et sur la durée. Cela permet d’identifier les éventuelles blocages ou mauvaises habitudes.

___________________________________________________

A propos de Jean-Marc Sabatier

Interview Jean-Marc Sabatier - Coach mental pour le sport - Développement personnelJean-Marc Sabatier est un préparateur mental, consultant en performance individuelle et collective. Créateur de la méthode globale de préparation mentale A.C.C.E.D.E.R, il forme et supervise des coachs. Il intervient dans le sport professionnel, le poker, les entreprises et auprès d’adolescents, des étudiants en prépa’ dans l’accompagnement pour l’atteinte d’objectifs dans un contexte à enjeux. Auteur de « Les secrets de la prise de parole » et « La force du mental » aux Editions Dunod. Membre titulaire de l’association EMCC et de l’ACDU. (Site internet : jeanmarcsabatier.com / contact :  jeanmarcsabatier@gmail.com ).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s